La compagnie de l'eau qui dort

« Au commencement était le théâtre, et le théâtre était désir »


Olivier Py

Actus




Peter Pan

(Méfiez-vous des enfants tristes)


D’après James Barrie. Adaptation, traduction et mise en scène de Gwendoline Destremau.

Retrouvez ce spectacle:

Au Théâtre des Rochers (Clamart) le 29 septembre, 30 septembre et 1er octobre 2017. Pour réserver: Lien

Au Théâtre Clavel (75019) tous les Lundi du 2 octobre au 18 décembre 2017. Pour réserver: Lien

Pitch

Vous êtes-vous déjà raconté une histoire ? Une histoire sans contraintes, dans un lieu ou Jamais rien ne blesse. Wendy a besoin d'histoires. C'est peut-être pour cela qu'elle a décidé, un soir, de s'envoler avec Peter Pan par la fenêtre de sa chambre. C'est peut-être pour cela qu'elle a laissé derrière elle une réalité glaçante de responsabilités, qu'elle s'est laissée avaler par cet espace de sons, de couleurs, de voiles et de fumée qu'est le pays du Jamais.

Et parce qu'elle a besoin d'histoire, elle deviendra mère, femme, déesse et proie ; elle sera l'idole, l'échappatoire et la prison des enfants tristes qui peuplent son imagination. Jusqu'au jour où il lui faudra vivre...

La mise en scène, épurée et dynamique, vogue sur l'imagination du spectateur et le guide, le temps d'une histoire, vers un monde ou ils vécurent heureux tant qu'ils étaient enfants...


Actus




Mille et une nuits

Ou l'Homme qui aimait les cioquelicots


D'après les Contes des Milles et Une Nuit, Les Contes de Paul Andersen et un conte traditionnel japonais mise en scène par Gwendoline Destremau

Pitch

Il était une fois, il y a très longtemps, dans un autre monde, un autre temps, un homme qui avait peur de tout. Peur que les murs de sa maison s’écroulent. Peur que les choux-fleurs dans son assiette soient empoisonnés. Peur que sa femme le quitte. Pour combattre sa peur, cet homme a décidé que ce serait le monde entier qui s’agenouillerait devant lui, et non le contraire. Il est donc devenu roi et a décidé d’interdire les tremblements de terre, les chouxfleurs, et les femmes. Comme ça les choses sont plus simples. Enfin non. Les femmes, c’est pratique, quand même. On va les mettre dans des pots. Comme des coquelicots. Et on les posera sur le rebord de nos balcons pour les regarder se faner une fois qu’on les aura cueilli. Oui, c’est une bonne idée, ça. On va faire ça.

La compagnie


Metteur en scène


Comédiens


Contact Me